Junkie Brewster a débuté sa carrière en 2003 sous le nom de Junkie Brewster, et l’a poursuivie sous le même nom. Elle s’acheta un ukulele et se déguisa en Miss des Junkie Brewster pour interpréter des chansons très sensibles, comme des reprises de Madonna et de Ol’ Dirty Bastard. Ce dernier est décédé en entendant Junkie chanter « Coz I think you’re Sooooooooooooooo sexy sexy sexy » mais évidemment on ne vous dit pas ça dans la version officielle. Junkie crée l’ambiance, je t’assure c’est vrai. Tout le monde ferme sa gueule. Tout le monde la regarde aussi parce que souvent elle finit en culotte. C’est bien. C’est cathartique.

Le Sport, c’est Junkie Brewster et Cheb Samir. En effet, à eux deux, ils font le Wild Wild Rockabody Machine, and it’s against the system. C’est le meilleur groupe du grand est. Ils sont déchainés, surtout quand Junkie frappe sur la grosse caisse. Parfois, ils font des claquettes. Et parfois, ils s’habillent en trappeur mais en dessous ils sont habillés comme pour sortir en boite avec des starlights dans la bouche pour illuminer ta face avec des lumières phosphorescentes sur le string blanc des meufs et danser sur les strobos. WILD WILD ROCKABODY.